Retrouvez dans cette page les brèves de l'année courante. Les brèves des années précédentes sont archivées, mais toujours en ligne. Pour accéder à ces brèves, cliquez sur le millésime désiré, dans le tableau suivant:

2004

2005

2006

2007

2008

2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015

Informations sur les éruptions volcaniques en cours: cliquez sur le volcan en éruption (Vous serez redirigé vers le site internet de l'association LAVE si vous cliquez sur le volcan de gauche; vers le site internet de Vulcania si vous cliquez sur le volcan de droite).


Le mardi 21 février 2017

../../arrowmars.gifUn séisme a été ressenti ce lundi dans les Pyrénées, le second en moins d'une semaine. Après une secousse de magnitude de 3,6 sur l’échelle de Richter enregistrée mercredi 15 février à 5h08 non loin d’Argelès-Gazost et ressentie à Lourdes, ce lundi c’est le versant espagnol des Pyrénées qui a été secoué par un séisme. La secousse, d'une magnitude 3,4 selon les autorités régionales catalanes, a été enregistrée à 12h09 à 8 kilomètres au sud-ouest d’Andorre-la-Vieille. Elle a été suivie d'un autre séisme à 7km de Orthez, à 18h03, de magnitude 3,8. Les Pyrénées connaissent régulièrement une activité sismique. La dernière grosse secousse, qui était de magnitude de 5,2 , s’est produite en novembre 2006 dans les Hautes-Pyrénées.


Le mercredi 15 février 2017

../../arrowmars.gifUn séisme de magnitude 3,6 sur l'échelle ouverte de Richter a secoué ce mercredi matin les Pyrénées. La secousse a été ressentie à Lourdes, Oloron Sainte Marie, et Pau. Le Bureau Central Sismologique Français (BCSF) a localisé son épicentre à environ 8 km au Sud-Ouest de Saint-Pé-de-Bigorre et à une profondeur de 6 km. Les séismes sont courants dans les Pyrénées comme dans tous les massifs montagneux français.


Le samedi 7 janvier 2017

../../arrowmars.gifUn séisme d'une magnitude de 3,7 sur l'échelle ouverte de Richter a secoué ce samedi matin à 7h35 le centre de la Bretagne, sans faire ni victime ni dégâts matériels. L'épicentre de ce tremblement de terre, situé à une profondeur de 10 km, a été localisé par le RéNaSS (Le Réseau National de Surveillance Sismique, qui est en charge de la surveillance des séismes qui surviennent sur le territoire français.) dans un triangle compris entre les communes de Loudéac (Côtes d'Armor) et celles de Pontivy et Josselin (Morbihan). La sismicité en Bretagne est liée à d'anciennes failles hercyniennes du Massif Armoricain, qui se réactivent de temps à autres.


Le jeudi 29 septembre 2016

../../arrowmars.gifLa sonde Rosetta finira sa mission ce vendredi en se posant sur le noyau de la comète "Tchouri". Lancée en 2004, Rosetta a atteint la comète Tchourymov-Gerassimenko en 2014 et y a largué le petit robot Philaé. Si Philaé a cessé de fonctionner début 2015, la sonde Rosetta a, en revanche, poursuivi sa mission d'étude de la comète "Tchouri" ; la mission étant prévue pour durer pendant une révolution de la comète. Elle achèvera sa mission en prenant des photos en gros plan de la surface du noyau cométaire.


Le vendredi 2 septembre 2016

../../arrowmars.gifUn tremblement de terre de magnitude 7,1 a frappé le nord de la Nouvelle-Zélande tôt ce vendredi matin (à 04h37 heure locale, soit jeudi à 18h38 heure de Paris). L'épicentre du séisme a été localisé en mer, à environ 30 km de profondeur, et à 167 km de la ville côtière de Grisborne, sur la côte nord-est de l'île la plus septentrionale. La secousse sismique a duré près d'une minute et a été ressentie dans l'ensemble du pays, jusqu'à la plus grande ville du pays, Auckland, ce qui selon les sismologues est inhabituel Le tremblement de terre n'a toutefois fait ni victimes ni dégâts matériels. Une alerte au tsunami a été émise par précaution par la sécurité civile, mais le centre d'alerte aux tsunamis du Pacifique basé à Hawaii a affirmé qu'il n'y avait pas de risques, une vague de 21 centimètres de haut seulement ayant été mesurée. La Nouvelle-Zélande, qui est située sur la "Ceinture de Feu du Pacifique", subit régulièrement des séismes, le plus meurtrier dans l'histoire récente étant celui qui avait frappé la ville de Christchurch, en février 2012.


Le lundi 11 juillet 2016

../../arrowmars.gifPrès de trois mois après le tremblement de terre qui a fait plus de 700 morts, l’Equateur a de nouveau été secoué ce dimanche par deux secousses sismiques. Ces deux séismes n'ont fait ni dégâts ni victimes, et aucune alerte au tsunami n'a été émise. La première secousse, de magnitude 6,2 a eu lieu dimanche à 21h04 heure locale (lundi 03h04 heure de Paris) dans la province d’Esmeraldas, dans le nord-ouest de l’Equateur, à la frontière avec la Colombie. Elle a été suivie quatre minutes plus tard d'une seconde secousse légèrement moins puissante, de magnitude 5,9. Les services géologiques américains (USGS) ont pour leur part évalué à 6,4 la magnitude du premier séisme. L'épicentre a été localisé à 41 kilomètres au sud de la localité de Propicia et à 154 kilomètres au nord-ouest de Quito, la capitale équatorienne. Propicia est proche d’Esmeraldas, localité qui avait été particulièrement dévastée par le séisme du 16 avril dernier. Ce tremblement de terre de magnitude 7,8 avait fait près de 700 morts et près de 29.000 sans-abri.


Le lundi 4 juillet 2016

../../arrowmars.gifLa sonde américaine JUNO se mettra en orbite autour de Jupiter la nuit prochaine. Lancée en 2011, JUNO étudiera la magnétosphère et l'atmosphère de Jupiter, et permettra aux planétologues d'en savoir plus sur la structure interne de la planète géante. La sonde, dont l'un des instruments scientifiques a été conçu à Toulouse, effectuera une trentaine d'orbites autour de Jupiter avant de plonger dans l'atmosphère de la géante gazeuse. Les premières photos devraient arriver fin août ou début septembre prochain, le temps d'activer les instruments scientifiques de la sonde. Une autre mission, JUICE (Jupiter Icy Moons) devrait atteindre la planète Jupiter en 2021, et elle étudiera les satellites Europe, Ganymède, et Callisto.


Le lundi 20 juin 2016

../../arrowmars.gifUn tremblement de terre s’est produit dimanche soir, à 19h27, au sud-ouest de Nantes et au sud-est d’Angers. Le Bureau central sismologique français, qui a enregistré la secousse tellurique, a évalué à 3,5 sa magnitude sur l’échelle de Richter. L’épicentre a été localisé à cheval sur les communes de Saint-Lézin et la Jumelière, près de Chemillé, à 70 km de Nantes. Les secousses pouvaient être facilement ressenties jusqu’à 45 km de distance, vers Cholet, Angers ou Ancenis. Cette secousse sismique légère n'a fait ni dégât ni victime. La sismicité dans l'ouest de la France a pour origine d'anciennes failles hercyniennes du Massif Armoricain, qui se réactivent de temps à autres.


Le mardi 17 mai 2016

../../arrowmars.gifLe site internet d'Aurélien Baro rend hommage à l'astronome André Brahic, décédé dimanche dernier à l'age de 74 ans. Professeur à l'Université Denis Diderot (Paris 7) et à l'Observatoire de Paris, et spécialiste des planètes géantes, André Brahic avait participé aux missions Voyager et Cassini-Huyghens. On lui doit notamment la découverte des anneaux de Neptune, en 1989.

 ../../arrowmars.gifUn tremblement de terre de magnitude 4,2 s'est produit mercredi dernier à 12h45 en Haut-Béarn. Il a particulièrement été ressenti dans le secteur d’Oloron Ste Marie. Selon le Bureau central sismologique français (BCSF), l’épicentre du séisme se situerait entre Aren et Saucède. Le ReNaSS (Réseau national de Surveillance Sismique), qui est basé à Strasbourg, a pour sa part enregistré trois secousses successives, à 12 h 42 (magnitude 1.7), 12 h 45 (magnitude 4) et 12 h 57 (magnitude 2.2). Le dernier séisme dans le département remonte seulement au 25 avril, dans l’ouest du Béarn, près du gisement gazier du Lacq.

 ../../arrowmars.gifLa terre a à nouveau tremblé ce mardi matin, en Charente-Maritime. Le séisme a été ressenti vers 6h50 du côté de Saintes ainsi qu'en Charente. Selon le ReNaSS, le séisme, qui a duré 4 secondes était de magnitude 3,9 sur l'échelle de Richter. Son épicentre se trouvait au nord de Saintes, et il aurait été ressenti jusqu'à Niort. Le 28 avril dernier, la terre avait déjà tremblé dans la région. Ce jour-là, vers 8 h 45, des secousses sismiques s'étaient fait ressentir entre La Rochelle et Rochefort,  jusqu’en Vendée, et avaient également été ressenties à Nantes, Angers, Rennes, et Bordeaux. Le séisme était de magnitude 5,2 et son épicentre était situé entre Rochefort et La Rochelle. Ces séismes sont causés par d'anciennes failles hercyniennes du Massif Armoricain, qui se réactivent de temps à autres. Lorsqu'un fort séisme se produit, des répliques peuvent être ressenties, le temps que les failles reviennent à l'équilibre. C'est vraisemblablement ce qui s'est produit ce matin en Charente.


Le jeudi 28 avril 2016

../../arrowmars.gifUn fort séisme, de magnitude 5,2, s’est fait ressentir vers 8h46 à environ 10 kilomètres de Rochefort, en Charente-Maritime. Aucun dégât matériel ni aucune victime n'ont été signalés dans la zone touchée par le séisme, dont l'épicentre est situé entre Rochefort et La Rochelle. De nombreux habitants du département ont toutefois ressenti le séisme, qui a parfois provoqué la chute d' objets situés sur des étagères ou de morceaux de plâtre des plafonds. La secousse sismique a été ressentie sur une large zone du grand ouest, de Rennes à Bordeaux, et jusqu'à Poitiers et Limoges. Les séismes qui se produisent dans le grand ouest sont généralement causés par d'anciennes failles hercyniennes du Massif Armoricain, qui se réactivent de temps à autres. Le Renass (Réseau National de Surveillance Sismique) enregistre chaque année quelques 800 secousses sismiques sur le territoire métropolitain.


Le lundi 25 avril 2016

../../arrowmars.gifUn tremblement de terre a été ressenti ce lundi matin à 06h44 en Pyrénées Atlantiques. Selon le Réseau national de surveillance sismique (RéNaSS), sa magnitude était de 4 sur l'échelle ouverte de Richter. Son épicentre aurait été localisé vers Lagor, une commune située entre Pau et Orthez, mais les secousses ont été ressenties dans tout l’ouest du Béarn ainsi que dans le bassin de Lacq. La secousse sismique n'a fait aucun dégât ni aucune victime. Comme les Alpes, les Pyrénées sont l'une des zones les plus sismiques de France.


Le samedi 23 avril 2016

../../arrowmars.gifPlusieurs secousses sismiques ont été ressenties ce matin en Savoie. Un premier séisme de magnitude de 2,3 sur l’échelle de Richter a d’abord été enregistré à 10h11 à 21 kilomètres de Saint-Jean-de-Maurienne. Une seconde secousse s'est ensuite produite à 10h25 à quatre kilomètres de Val Thorens et à dix kilomètres de Méribel. Deux autres secousses sismiques avaient déjà été enregistrées vendredi soir dans le même secteur. Ces séismes de faible magnitude ont été ressenties jusqu’en Isère selon le ReNaSS (Réseau national de surveillance sismique), et ils n'ont fait ni victimes ni dégâts matériels. Le massif alpin est la région la plus sismique du territoire de France métropolitaine.


Le dimanche 17 avril 2016

../../arrowmars.gifUn puissant séisme de magnitude 7,8 a secoué samedi l'Equateur, faisant au moins 233 morts et plus de 1500 blessés, et des dégâts considérables. Le tremblement de terre a frappé à 18h58 heure locale (1h58 heure française) dimanche matin, selon l'USGS. Son épicentre était situé à 10 km de profondeur, à environ 173 km au nord-ouest de la capitale Quito. Un premier séisme d'une magnitude de 4,8 avait touché la même région 11 minutes plus tôt, et la secousse sismique a été fortement ressentie à Quito pendant un long moment. L'Institut de géophysique (IG) équatorien a pour sa part indiqué que le séisme avait fait des dégâts considérables dans la zone de l'épicentre et aussi dans des lieux éloignés comme la ville de Guayaquil. L'épicentre a été localisé dans la province de Manabi, au sud-ouest du pays. L'état d'urgence a été décrété dans les six provinces les plus affectées, situées dans le sud-ouest et le nord-ouest du pays: Manabi, Esmeraldas, Los Rios, Santa Elena, Guayas et Santo Domingo. L'alerte au tsunami lancée suite au séisme a été levée. Dans un premier temps, le Centre d'alerte aux tsunamis du Pacifique, basé à Hawaii, avait prévenu qu'un risque de vagues de tsunami dangereuses existait sur les côtes situées dans un rayon de 300 kilomètres autour de l'épicentre. Au Pérou, un séisme de 7,4 a secoué le nord du pays à la même heure samedi, selon l'Institut de géophysique du Pérou (IGP), mais sans apparemment faire de victimes. Ces secousses interviennent peu après la série de tremblements de terre qui ont secoué depuis jeudi le sud-ouest du Japon, où ils ont fait au moins 41 morts et un millier de blessés. Le Pérou et l'Equateur sont, comme le Japon, situés sur la Ceinture de Feu du Pacifique, qui est la zone la plus active sismiquement et volcanologiquement dans le monde.


Le vendredi 15 avril 2016

../../arrowmars.gifUne série de tremblements de terre a fait au moins 12 morts et près de 1000 blessés au Japon. La première secousse sismique de magnitude 6,7 est survenue jeudi à 21H26 (14H26 heure de Paris), et a été suivie de 123 répliques, avec un épicentre situé à une profondeur de seulement 11 km et d'une intensité parfois égale à celle du séisme du 11 mars 2011 qui avait endommagé la centrale nucléaire de Fukushima. Les secousses étaient de magnitudes allant jusqu'à 7,2 sur l'échelle ouverte de Richter, et l'agence de météorologie japonaise a précisé que d'autres répliques pourraient suivre. Le Japon, situé à la jonction de quatre plaques tectoniques, subit chaque année plus du cinquième des séismes les plus forts recensés sur Terre.


Le jeudi 3 mars 2016

../../arrowmars.gifLe dôme de Tharsis serait responsable des changements climatiques qui ont rendu Mars hostile à la vie, selon une équipe de chercheurs du CNRS. Tharsis est la plus grande région volcanique martienne, d'un diamètre de 5000km, d'une épaisseur de 12km, et d'un poids estimé à 1 milliard de milliard de tonnes. Ce dôme volcanique a été formé par un gigantesque panache mantellique (Point chaud) qui a soulevé et craquelé la croûte martienne, formant des volcans gigantesques et le canyon Valles Marineris. Du fait de son poids, il aurait, selon une récente étude, déstabilisé l'axe de rotation de la planète rouge, le faisant passer de 20 à 25° d'inclinaison. Cette perturbation aurait modifié le climat martien, rendant la planète Mars hostile à la vie, alors qu'elle y était vraisemblablement propice, à l'origine ; les missions martiennes qui se sont succédées depuis une vingtaine d'années ayant montré que l'eau liquide avait coulé à la surface de la planète rouge.

../../arrowmars.gifUn séisme a secoué le département de l'Aude, mercredi à 20h32. L’épicentre de ce tremblement de terre d’une magnitude de 3,8 sur l’échelle de Richter a été localisé à 3 kilomètres au sud sud-est de la petite commune de Belcaire, soit à 35 km au sud sud-ouest de Limoux et 35 km au sud-est de Foix, le chef-lieu du département de l’Ariège. Une seconde secoussen sismique, de magnitude 2,7 sur l’échelle de Richter s'est produite lieu deux heures plus tard, à 22 h 27, dans la même zone. Ces deux séismes n'ont fait aucun dégât matériel. Les Pyrénées sont l'une des deux zones les plus touchées par les séismes, en France. Le 19 octobre, une secousse de magnitude 4,8 sur l’échelle de Richter avait été ressentie en Espagne à une vingtaine de kilomètres de Cerbère. Mais la secousse sismique survenue hier est la plus forte mesurée par le CEA (Commissariat à l’énergie atomique) au XXIe siècle dans cette région vallonnée de l’Aude, qui n'avait pas connu de séisme depuis 1995.


Le mercredi 2 mars 2016

../../arrowmars.gifLa première phase de la mission Exomars de l'Agence Spatiale Européenne sera lancée le 14 mars prochain, depuis le cosmodrome de Baïkonour, au Kazakhstan. Exomars est un programme européen mené en partenariat avec la Russie, et qui se déroule en deux phases : la première, qui est lancée ce mois-ci, est composée d'un orbiter, le Trace Gaz Orbiter (TGO), qui sera chargé de détecter des traces de méthane dans l'atmosphère martienne (Ce qui serait un indice pour détecter une présence de vie micro-organique sur la planète rouge), et d'un atterisseur nommé Schiaparelli, qui atteindra la surface martienne le 19 octobre prochain. Cet atterisseur servira à préparer la seconde phase de la mission Exomars. Cette dernière, qui sera lancée en mai 2018 comprendra une plate-forme d'atterissage russe et un rover nommé Pasteur, qui est équipé de 9 instruments et d'une foreuse. Si tout va bien, Pasteur fera ses premiers tours de roue sur la planète Mars en janvier 2019.


Le mardi 26 janvier 2016

../../arrowmars.gifUn séisme s'est produit lundi matin en mer Méditerranée, entre le Maroc et l'Espagne, selon l'USGS. Peu après 04h20 heure locale (05h20 heure de Paris), le plancher marin, à 62 km au nord de la ville marocaine d’Al Hoceïma (dans le nord du Maroc), a été secoué par un séisme dont la magnitude a été estimée à 6.1 sur l'échelle de Richter par l'USGS. La secousse principale a été suivie de plusieurs répliques dont une de magnitude 5,3, quelques instants plus tards. Les secousses sismiques ont été ressenties dans e sud de l'Espagne ainsi que dans l'enclave espagnole de Melilla, située au nord du Maroc. Aucune victime n'est à déplorer, mais le séisme a fait des dégâts matériels : immeubles fissurés, effondrement de pans de façades et de balcons. Dans sa première estimation de l'impact du tremblement de terre, l'USGS considère peu probable que le séisme ait fait des victimes. La ville marocaine d’Al Hoceïma avait déjà été confrontée en 2004 à un séisme de magnitude 6.3, qui avait entraîné la mort de 630 personnes et causé d'importants dégâts matériels.

../../arrowmars.gifUn séisme de magnitude 7.1 sur l'échelle de Richter a secoué le sud de l'Alaska ce dimanche. Le tremblement de terre a été enregistré à 1h30 du matin, heure locale (11h30 heure de Paris). L'épicentre a été localisé près de Cook Inlet, à 260 kilomètres au sud-ouest d'Anchorage, et à une profondeur de 104 km. Selon l'USGS, le risque que cette secousse sismique fasse des victimes et des dégâts matériels est très faible. Le centre d'avertissement des tsunamis, basé à Hawaï, n'a pas émis d'alerte au tsunami, car la profondeur du foyer du séisme était trop importante pour pouvoir provoquer ce type de phénomène. L'Alaska, état le plus septentrional des Etats-Unis d'Amérique, se trouve sur le tracé de la Ceinture de Feu du Pacifique, cette zone de forte activité sismique et volcanique qui s'étend sur tout le pourtour du plus grand océan de la planète.


compteur gratuit
internautes ont visité mon site depuis son lançement, le 6 décembre 2003..