En extrapolant, à partir des calculs de Milankovitch, la valeur de l'insolation sur les 250000 dernières années, les scientifiques ont réussi à corréler les variations de température à la surface de la Terre avec les trois cycles décrits dans ce site web. On a donc, grâce à Milutin Milankovitch, réussi à déterminer les causes des changements climatiques passés. Toujours d'après ses calculs, les climatologues ont pu prévoir les changements climatiques à long terme: quelque soit le réchauffement occasionné par l’activité humaine, la Terre devrait connaître une nouvelle glaciation dans 20000 ans et ce jusque dans 60000 ans, et la période froide que subit la Terre depuis l'arrivée, au Miocène, de l'Antarctique en position polaire [1] , prendra fin dans 2 millions d'années selon A.Berger. Par ailleurs, il a été prouvé que des cycles de Milankovitch existent aussi sur la planète Mars : ainsi, la planète rouge connaît une précession des équinoxe d’une périodicité de 171000 ans. L’inclinaison de son axe de rotation varie selon une périodicité de 124000 ans, entre 15 et 35° (L’inclinaison actuelle étant de 24° ; cette variation plus importante que la Terre s’explique car les deux petits satellites de Mars, Phobos et Deimos, sont trop petits pour entraîner une stabilisation de l’axe de rotation de la planète rouge. Ce n’est pas le cas sur Terre, où la présence de la lune limite à 2,5° l’amplitude de la variation de l’inclinaison de l’axe de rotation de notre planète). Enfin, l’orbite de Mars voit son excentricité varier selon une périodicité de 100000 ans, à cause de l’influence gravitationnelle de la planète Jupiter.

 

[1] L'arrivée en position polaire de l'Antarctique a induit la formation de la calotte glaciaire, ce qui a entraîné un refroidissement global de la Terre, il y a 15 millions dd'années  

compteur gratuit
internautes ont visité mon site depuis son lançement, le 6 décembre 2003.